Nouvelles du réseau

 

" Les trésors cachés du cdi " :

un instrument modulable

pour une pédagogie documentaire différenciée

 

Antoine Lukaszewski,

ancien élève du collège St Jean Baptiste de La salle de Valenciennes, y est aujourd'hui documentaliste. Particulièrement attaché au côté pédagogique du métier, il a réalisé un livret d'apprentissage documentaire à mettre entre toutes les mains : celles des professeurs (documentalistes bien sûr, mais aussi professeurs de français, enseignants de SEGPA...), celles des élèves, du cours moyen à la troisième.

Son originalité ? Une démarche adaptée à différents publics, aux rythmes de progression des élèves, leur permettant de se familiariser avec les différents types de recherche de documentation, y compris ceux faisant

appels aux techniques les plus récentes (Internet, e-mail...).

 

 

 

Atout majeur du livret ? Une pédagogie diffé-

renciée. Chaque chapitre est composée de

pages prioritaires et de pages " pour en savoir

plus" autorisant ainsi chaque élève à aller à

son propre rythme.

Testé d'année en année avec des groupes

d'élèves, réalisé avec l'aide de Mme Théry du

collège st Joseph de wattrelos autre établisse-

ment lasallien (bravo la synergie réseau !), cet

ouvrage est aujourd'hui publié par les Éditions

Spratbrow à un coût volontairement faible

(3,35euros) pour que, comme le souhaitait l'auteur,

chaque élève puisse l'acquérir.

Pour en savoir plus, poser des questions, faire

des remarques : antoine.lukas@wanadoo.fr

Pour découvrir le livret :

 

www.cdi-doc.com

Pour l'acquérir : Editions Casteilla 01.30.14.19.30     .

 

Numéro 30

décembre 1999

Les trésors cachés du CDI Antoine Lukaszewski

Réédition améliorée de ce livret que vous avions présenté dans le n°159, p 86 et dont le tirage a vite été épuisé ; c’est plutôt bon signe ! Et cela tendrait à prouver que les documentalistes sont toujours à la recherche d’outils simples à utiliser pour l’initiation des élèves au CDI. L’auteur vient d’ouvrir un site pour permettre de découvrir l’ouvrage:

www.cdi-doc.com

MNM. (1999, 21x29.7 cm, 64 p., ISBN 2-903891 –55-9

Editions Casteilla 01.30.14.19.30

DIDADOC : livre de bord de l'enseignant documentaliste

(Version 1999) « Trésors cachés du CDI »

j'ai pu en apprendre." Depuis deux ans, trois postes

multimédias ont été installés au CDI, dont un donne

accès à Internet. Le plus souvent, un professeur passe le voir pour sélectionner quelques sites qui seront consultés ultérieurement par les élèves sur le disque dur. Rares sont les navigations libres sur Internet et, quand c'est le cas, Antoine est toujours derrière les

élèves. « Internet nous pose quand même un sacré problème : imaginez quelle serait ma responsabilité vis-à-vis des parents et des enfants si ces  derniers tombaient sur un site pornographique... » Les temps ne sont pourtant guère au repli stratégique, l'association des parents d'élèves s'est cotisée pour acheter au collège un routeur qui devrait permettre de connecter en réseau cinq machines au CDI. Les usages se développent assez rapidement parmi les élèves puisqu'il est arrivé que certains d'entre eux s'échangent des devoirs par courrier électronique. Les professeurs, dont la salle commune est juste à côté du CDI, viennent souvent demander conseil à Antoine.

 

Couteau suisse

 

Il reconnaît que le documentaliste en collège se doit d'être polyvalent, qu'il est en quelque sorte comme " un couteau suisse". Après le succès des "trésors cachés" - dès le mois de juillet, l'éditeur avait vendu les 5 ooo premiers exemplaires et procédait à un second tirage - Antoine prépare évidemment la suite, pour les élèves de troisième, intitulée pour l'instant "QQCOQP", à savoir "Qui, quoi, comment, où, quand, pourquoi ?", une astuce mnémotechnique

 enseignée en formation pour se remémorer toutes

les questions à se poser en situation de recherche.

 

(1) http://www.cdi-doc.com

(2) http://www.college-sjbv.com

(3) http://assoc.wanadoo. fr/ardep.en.nord

 

Antoine

Lukaszewski

a exhumé les trésors

de son CDI.

 

archimag décembre/janvier 2000

profil

 

Antoine Lukaszewski

 

chasseur de trésors...

 

documentaires

 

~ par olivier roumieux ~

 

 

Pour mieux révéler aux élèves les "trésors" que renferme son cdi, Antoine LUKASZEWSKI a écrit

un astucieux livret d'accompagnement scolaire à la recherche documentaire. Où les nouvelles technologies ont leur place.

 

Il n'a que 33 ans, et déjà 10 ans d'expérience

dans la fonction de documentaliste en collège.

Antoine Lukaszewski, documentaliste au CDI

(Centre de documentation et d'information) du collège Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle de Valenciennes, a édité en mars dernier "Les trésors cachés du CDI", un petit livret d'initiation à la recherche documentaire destiné aux élèves (cf. Archimag n°127). Aussi bien dans sa rédaction que pour sa promotion, Antoine a su très judicieusement utiliser les nouvelles technologies, puisqu'il a créé de sa propre initiative quelques pages web pour présenter l'ouvrage(1).

Tout commence en 1990 quand le proviseur du collège, où il avait été surveillant pendant ses études, vient le "débaucher" chez son employeur de l'époque, l'escadron de chasse 3-12 de Cambrai. Celui qui était alors secrétaire du commandant accepte la proposition du proviseur : reprendre la bibliothèque qui était jusqu'à présent tenue à tour de rôle par les enseignants pour en faire un véritable CDI. Très vite, Antoine se tourne vers l'Ardep en Nord (Association régionale des documentalistes de l'enseignement privé du Nord-Pas-de-Calais) au sein de laquelle la présidente de l'époque se révèlera être une mine précieuse de conseils pour ce jeune débutant. Il met à profit les outils de son mentor et invente ses propres exercices d'initiation, qu'il teste auprès des élèves, puis communique à ses collègues à la demande.

Il se sensibilise à Internet aux travers des discussions

qu'il a avec les autres membres de l'Ardep, monte un

club avec des élèves et crée ainsi son premier site, celui du collège (2). Il crée ensuite celui de l'Ardep (3), puis accepte de devenir en 1998 le vice-président. "Une façon pour moi de rendre un peu par rapport à ce que

Archimag n°130

janvier 2000